deux nations, une fête

Festival-évènement

 

Depuis 2012, deux cultures se rencontrent lors de cet évènement qui a lieu en août à Cacouna. Grâce à une étroite collaboration de la Première Nation Malécite de Viger et de la Corporation de développement de Cacouna, la fête se déroule dans l’environnement du fleuve en bas de la rue du Quai, sur la réserve, au parc et sur la pointe de la Fontaine Claire. 

yr03093CorpoWeb_edited.jpg

Avant « Deux Nations, Une Fête », il y eut à Cacouna des fêtes associées aux journées du patrimoine au moment de l’inauguration des circuits des Randonnées du Passé (1994 et 1995) et de la commémoration du 175e de la paroisse en 2000. En bas de la rue du Quai, la Première Nation Malécite a aussi organisé des pow-wow de 2009 à 2011. Avec la formation de la Corporation de développement en 2012, une association s’est formée avec la Première Nation qui a permis la création d’une première édition de Deux nations, Une fête. Cet évènement regroupait alors le Pow-wow malécite et le Festival historique de Cacouna. Cette fête est unique dans notre région et se distingue en raison du lieu où elle se déroule, mais surtout par son caractère lié aux traditions autochtones et aux savoirs des techniques artisanales québécoises. 

  

Au cours de cette fin de semaine du mois d’août, la danse autochtone est à l’honneur. Au son des tambours, elle rassemble les gens de tous âges, les familles malécites et celles de la région, tout comme les visiteurs autour des danseurs vêtus de costumes traditionnels. Le premier maire de Cacouna, Benjamin Dionne (personnage historique), prend part aux festivités. En bas de la rue du Quai, un grand village apparaît ainsi chaque année avec des tentes, des kiosques et des chapiteaux. Des artisans(es) autochtones et de la région y présentent et partagent leur savoir-faire en sculpture sur bois et sur pierre, en tissage, en tricot, en tressage de panier et en bien d’autres techniques d’artisanat. Des expositions font aussi découvrir des œuvres d’artistes, d’artisans et d’art populaire. Pour éveiller la créativité des enfants, des ateliers sont préparés pour leur permettre de réaliser des objets de différents matériaux. Des jeux et des animations sont aussi organisés à leur intention avec, entre autres, la participation du Centre-Jeunes de Cacouna. Chaque année, le Cercle des Fermières local participe à cet évènement.

 

Deux Nations, Une fête, s’inscrit donc depuis 2012 dans les activités et les attraits culturels et touristiques de Cacouna et de la région. Cet évènement est appuyé financièrement par la Municipalité de Cacouna, la Première Nation (Malécite) Wolastoqiyik Wahsipekuk, la Caisse Desjardins de Viger et Villeray ainsi que par Patrimoine Canadien. 

 

Texte : Lynda Dionne et Georges Pelletier, 2021

Photo : Yvan Roy, 2009-2019